Neuvaine de prière pour les vocations 2016 - 6ème jour

6ème jour, mardi 29 novembre
Neuvaine de prière pour la Compagnie de Jésus et les vocations avec St Alberto Hurtado (1901-1952)

Voici le secret d’Alberto Hurtado : aller au rythme de Dieu. C’est parce qu’il se laisse guider par l’Esprit Saint qu’Alberto réalise tant de choses. Il nous invite à faire non pas notre œuvre, mais l’œuvre de Dieu. Si on laisse Dieu agir, Il fera des merveilles !



De l’Evangile de Matthieu

Mt 6, 25 C’est pourquoi je vous dis : Ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ? 26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? 27 Qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? (…) 33 Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît.



D’Alberto Hurtado :

« Le grand apôtre n’est pas un activiste, mais celui qui à tout moment se maintient sous l’inspiration divine. Tout ce que nous entreprenons a un commencement divin, une durée divine, des étapes divines, une fin divine. Dieu commence, Dieu accompagne, Dieu termine. Notre œuvre, quand elle est parfaite, est à la fois entièrement sienne et entièrement mienne. Si elle est imparfaite, cela est dû à nos défauts, à ce que nous n’avons pas gardé le contact avec Dieu du début à la fin, à ce que nous avons avancé ou plus vite ou plus lentement que Dieu. Notre action n’est pleinement féconde que dans la soumission parfaite au rythme divin, en une synchronisation totale de ma volonté avec celle de Dieu. »1



Intercession

Mendiez, mendiez, l’humilité du cœur,
Mendiez, mendiez la grâce de la prière,
soyez fils et filles de la lumière !

- Seigneur, donne-nous de voir toujours plus ton action en nous et chez les autres. Donne-nous de vivre de ta Providence.

- Ô Christ, que nous puissions sans cesse « garder ce contact » avec Toi. Ne permets pas que nous fassions notre œuvre, mais la tienne !