Neuvaine de prière : 2ème jour


2ème jour, mercredi 25 novembre

La famille de Claude avait une sacrée devise : « sans réserve ». Claude canalisera cet idéal dans la sainteté. Il voudra « ressembler parfaitement à Jésus ». Pour cela, il est bien décidé à se laisser travailler par Dieu, à « suivre tous les mouvements du Saint-Esprit » (R.n°1).
Conscient que ses efforts ne peuvent rien par eux-mêmes (« je me trouverai après trente jours de retraite et de méditation, aussi faible qu’avant » R. n°64), Claude demande au Seigneur un grand miracle : ne plus être centré sur lui. Et pour sa part, il décide de faire le voeu de suivre toutes les règles de la congrégation, afin de « pouvoir être à Dieu sans réserve (…) et l’aimer de toutes mes forces » (R. n°64). Ce sera sa grande joie… sa sainteté.



Évangile de Luc 12,49-50
[Jésus disait :] Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! 50 Je dois recevoir un baptême, et comme il m’en coûte d’attendre qu’il soit accompli !

De Claude La Colombière :
« Dieu m’a trop aimé pour me ménager désormais avec lui ; cette seule pensée me fait horreur. Quoi ! n’être pas tout à Dieu, après la miséricorde dont il a usé envers moi ? Me réserver quelque chose, après tout ce que j’ai reçu de lui ? Jamais mon coeur de consentira à prendre ce parti. » (R. n°37)

Intercession

La gloire de Dieu, notre Père,
c’est que nous demeurions dans l’amour du Christ.
La gloire de Dieu, notre Père,
c’est que nous portions beaucoup de fruit !

- Seigneur, rallume dans le coeur de tous les Jésuites ce feu qui t’anime. Donne à de nombreux jeunes ce désir de vouloir être saint dans ta Compagnie.
- O Christ, donne-nous de percevoir que la sainteté n’est pas la perfection, mais de se laisser conduire par Toi, par ton Esprit.